Scénographie de l’exposition « Paysages du XXIème siècle, que fabriquons nous aujourd’hui ? » / CAUE de Haute-Savoie / Annecy (74)

Commande : CAUE de Haute-Savoie / Projet non retenu / 2015

Avec : Marion Boucharlat graphiste.

/Users/thibaut/Documents/en_cours/ARC/3.projet/6.DOE/plans/dwg/A

Avec un commissariat assuré par la paysagiste Isabel Claus, l’exposition itinérante « Paysages du XXIème siècle » présente un regard sur les nouveaux paysages fabriqués en France et en Europe. L’exposition déroule une suite de photographies récentes, qui sont le signe d’une mutation ou d’une inflexion de nos paysages, et quatre grandes photographie de la série « Borderland » de l’artiste Tania Mouraud.

. Contenu de l’exposition

Une première partie, ‘’Paysages de lisières, une reconquête’’, démontre comment nous nous ressaisissons des franges urbaines, restées longtemps les impensés de nos villes et devenant aujourd’hui des territoires à part entière. Une deuxième partie, ‘‘Paysages de vestiges’’, expose ce que nous construisons comme vestiges, bâtis ou non, ces quinze dernières années. Si les vestiges questionnent, les reconversions étonnent. Une troisième partie, ou conclusion fait parler les ‘’Paysages de gens, paysages changeants’’. Un court film croise le ressentis d’habitants et la vision de nouveaux paysages émergents. Si nous sommes tous acteurs du paysage par nos modes de vie, nos choix et nos cultures, alors que reflètent ces évolutions concrètes sur notre début de siècle ?

/Users/thibaut/Documents/en_cours/ARC/3.projet/6.DOE/plans/dwg/A

/Users/thibaut/Documents/en_cours/ARC/3.projet/6.DOE/plans/dwg/A

. Scénographie de l’exposition

Pour inscrire l’exposition dans un esprit contemporain et pour le plus grand nombre, nous prenons le parti de questionner les paysages du XXIème siècle autour d’une scénographie sur mesure et modulable en « tripodes », qui s’adapte aux contraintes d’itinérance tout en suggérant un parcours organisé en îlots.

Cette structure « tripode », prototype dessiné pour l’exposition, facile à monter et à manipuler, est un dispositif modulaire auto-stable constitué de panneaux identiques dans leur format, imprimés, gravés, découpés puis assemblés par des connecteurs métalliques.

Afin de créer différentes postures de visite, nous proposons une scénographie organisant les différents tripodes en « îlots ». Chaque partie correspond à un îlot. Cette configuration spatiale induit une notion de découverte par le parcours chronologique ou la déambulation.

La conception de l’exposition par le choix de matériaux sobres, la qualité des modules et des détails constructifs ainsi que l’utilisation des couleurs en aplat et d’un graphisme épuré autour des trois thématiques, permet de mettre en valeur les contenus.

/Users/thibaut/Documents/en_cours/ARC/3.projet/6.DOE/plans/dwg/A

/Users/thibaut/Documents/en_cours/ARC/3.projet/6.DOE/plans/dwg/A

/Users/thibaut/Documents/en_cours/ARC/3.projet/6.DOE/plans/dwg/A

/Users/thibaut/Documents/en_cours/ARC/3.projet/6.DOE/plans/dwg/A