Conception de l’exposition itinérante « Henry-Jacques Le Même (1897 – 1997), art du détail et génie du lieu »

Commande : CAUE de Haute-Savoie /  2012

SILO-HJLM-EXPOSITION-IMAGE1

Dans le cadre de la recherche sur l’architecte Henry Jacques Le Même, le CAUE de Haute-Savoie organise une exposition itinérante. Henry Jacques Le Même (1897-1997) est un architecte mégevan connu, entre autre, pour ses chalets et ses sanatoriums. L’exposition monographique est présentée pendant 3 ans dans plusieurs villes françaises.

Destinée à voyager, l’exposition devait être pensée pour être montée, démontée et adaptable à différents espaces d’exposition. La scénographie propose une série de malles dépliées, en référence aux malles de voyage que l’on dépliait aux temps de l’Orient Express et qui offraient plusieurs niveaux de rangement : tiroirs, miroir, nécessaire de toilette… Ces malles permettent d’intégrer plusieurs niveaux de support d’exposition. Du mobilier donc, mais qui par ces fonctions et sa disposition, forme une unité, un espace avec des qualités de confort, des postures et des parcours induits. Chaque élément de mobilier (module) se contient et contient l’ensemble des panneaux et accessoires qui lui sont nécessaires. Ces modules sont conçus pour s’empiler afin d’être facilement transportés.

SILO-HJLM-montage-moduleSILO-hjlm_9_vue

En proposant de créer du mobilier, le rapprochement au travail de Henry Jacques Le Même est évoqué. Il ne s’agissait pas de ré-utiliser son esthétique, ses détails ou ses modes de fabrication mais de proposer une scénographie la plus juste possible en terme d’ergonomie, de rangement, et de lisibilité. L’utilisation du mobilier permet aussi de recréer une convivialité quelques soient les lieux accueillant l’exposition.

Pour offrir un maximum de clarté à l’exposition et pour rendre son contenu accessible aux différents types de public, la hiérarchie des informations repose sur l’équation un média = un format. Textes et images sont donc mis en page et imprimés séparément avant d’être mis en espace sur les modules d’exposition. Pour unifier les différents formats, le verso reçoit une trame de motifs différente selon le thème traité.

Cette disposition des différents support permet aussi d’induire des postures liées aux modes de visites. Marcher pour une découverte d’ensemble de l’exposition, s’accouder comme à un pupitre pour prendre le temps de lire, s’asseoir confortablement pour écouter une bande audio ou pour apprécier une image. La répartition spatiale des informations participe donc d’une ergonomie générale de l’exposition.

hjlm_11_principe presentation contenuSILO-hjlm_5_expo_megève2

hjlm_2_modules

hjlm_8_detail

hjlm_7_zoom_pietement

hjlm_6_detail rainures

hjlm_13_hjlm

hjlm_3_journal+livret

Avec : Collectif ZOOM, Thibaut Candela, Pierre Bouchon-Cesaro, Antoine Cortial (architectes), Naïma Ben Ayed (graphiste). Commissariat d’exposition : Mélanie Manin et Dominique Leclerc, CAUE 74.

Crédits photographiques : Pierre Bouchon-Cesaro.