SILO regroupe Carine Bonnot, Thibaut Candela et Yann Damiani. Diplômés de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble en 2005, nous pratiquons en tant qu’indépendants depuis 2008. Formés à la pratique du projet d’architecture autour des années 2000, à un moment où les problématiques environnementales et économiques de la construction étaient au centre des préoccupations universitaires (réforme LMD, loi SRU, Grenelles de l’environnement, constructions éphémères), nous avons expérimentés pendant 10 ans des projets interrogeant le statut de l’architecture (et de l’architecte) dans les territoires.

En 2007, nous co-fondons le collectif ZOOM, collectif d’architecture, de médiation et d’intervention urbaine. Par ses collaborations et ses projets, ZOOM s’est inscrit dans un tissu associatif artistique, pédagogique et institutionnel en France et en Europe.  Ses actions ont questionné le rapport entre la culture architecturale et les enjeux urbains. Les projets menés abordent les questions d’architecture et d’urbanisme via différents formats : constructions, installations, expositions, vidéo, ateliers pédagogiques. Les espaces publics collectifs, la notion d’habitat économique, la fabrication de la ville sur la ville et la prise en compte du «déjà là» et des usagers comme source de projet ont forgé notre approche.

Influencés par des méthodes de conception participatives, nous développons aujourd’hui des réponses adaptées aux pratiques contemporaines de l’architecture et de l’urbanisme :

– la constitution d’équipes transdisciplinaires basées sur la complémentarité (architectes, artisans, bureaux d’études techniques, paysagistes, artistes) selon les commandes ;

– la proposition de méthodologies de travail évolutives et phasées dans le temps ;

– la mise en place d’outils de travail engageant la communication entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’oeuvre et de médias pouvant servir les projets et les différents publics.

SILO-IMAGE-PAGES-SCHEMA

Nos thématiques de travail concernent des préoccupations économiques, sociales, historiques et patrimoniales :

. La construction rationnelle artisanale : réalisation de projets d’aménagement sur mesure, en lien étroit avec des artisans-partenaires que nous sollicitons le plus tôt possible dans le processus.

. La rénovation de l’habitat : transformation et réhabilitation des habitations constituent une partie de notre travail en maîtrise d’oeuvre qui comprend l’ajustement des besoins de chacun, la reformulation des demandes selon les budgets, le dessin du projet, de l’esquisse à l’exécution, la consultation des entreprises et le suivi de chantier.

. Le renouvellement du patrimoine architectural et urbain du XXème siècle : intéressés par les problématiques soulevées par la rénovation du patrimoine moderne, construit dans la seconde moitié du XXème siècle, nous analysons les principes fondateurs des espaces modernes et proposons des parti-pris pour une mise en valeur de l’existant, tout en l’adaptant aux nouveaux besoins. Dans le cadre d’opérations ANRU, nous nous sommes intéressés au renouvellement des ensembles urbains (Le Mirail à Toulouse, conçu par Georges Candilis en 1962 et La Villeneuve de Grenoble conçue par l’A.U.A en 1970).

. L’accompagnement de projet participatifs : tantôt AMO, tantôt «passeur» entre des élus et un public d’habitant, nous avons structuré des temps de projet longs, à l’échelle de villages ou de quartier. Nous organisons des ateliers participatifs, des évènement culturels dans l’espace public qui révèlent des lieux et activent des usages ; des constructions éphémères qui permettent des actions collectives et des préfigurations ; des ateliers pédagogiques qui sensibilisent et investissent les enfants sur les projets… Permettre de «faire ensemble» dans un lieu nous semble être un point de départ pour des transformations futures. Entre médiateur culturel et aménageur du territoire, le rôle de l’architecte est évolutif et adaptable.

. La recherche et l’enseignement : participation à la vie universitaire en tant qu’intervenants réguliers à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble, l’école d’Art de l’Agglomération d’Annecy, l’Institut d’Urbanisme de Grenoble, l’Institut Universitaire de Technologie Génie Civil de Grenoble, l’Université Joseph Fourier Génie Civil, lors de cours de tronc commun, de workshop, d’interventions ponctuelles et de suivis de projets de fin d’étude.