Installation de trois pavillons temporaires dans l’espace public dans le cadre de la semaine du développement durable / Fontaine (38)

Commande : Ville de Fontaine / 2012

A

Dans le cadre de la quinzaine du développement durable, la Ville de Fontaine propose trois pavillons temporaires dans l’espace public, des mises en scène « pour un été moins chaud », afin de sensibiliser les habitants des zones fraiches de leur commune.

SCENARIO-1

Sensibilisation
L’objectif est de révéler les thèmes de l’eau, de l’ombre et du confort dans des sites où le contraste chaud/froid est présent. La sensibilisation aux questions de surchauffe estivale se fait par l’expérimentation spatiale. Trois lieux sont retenus à Fontaine, îlots de chaleur ou puits de fraîcheur. Il s’agit de proposer des usages nouveaux (assises, chemin…), en transformant un espace public chaud en zone d’ombre (La Canopée) ou en révélant un espace existant ombragé mais parfois méconnu (Le Passage, les Berges).

Les scenarios proposés
La Canopée
 : marcher à l’ombre, adopter une démarche nonchalante et se reposer sous la Canopée. Elle filtre le soleil et dégage de l’humidité que la chaleur évapore pour rafraîchir. Au sol, le bitume laisse sa place à la végétation et une table s’offre aux occupants du parvis. L’installation se situe sur le parvis devant la MJC Nelson Mandela.

SCENARIO-4

SCENARIO-5

Le Passage : observer le soleil, sa position, sa vigueur et choisir son parc. Le Passage donne le choix entre chaleur et fraîcheur. C’est un trait d’union entre deux parcs, une passerelle que l’on franchit selon l’heure et la saison. L’installation se situe autour de l’Hôtel de Ville, comme un trait d’union entre le parc et le parvis des Droits de l’Homme.

SCENARIO-2

SILO-FONTAINE-01

Les Berges : inspecter son environnement pour trouver le confort, suivre le chemin et de quoi s’asseoir et se promener en profitant de la fraîcheur descendue du Vercors. L’installation se situe dans le parc de la Poya.

SILO-FONTAINE-03

SILO-FONTAINE-02

Avec : Collectif ZOOM, Cerise Herbin et Grégoire Pelloux constructeurs, Naïma Ben Ayed graphiste.